Maraîchage en Bio-Dynamie à Colmar en Alsace

La carotte

La carotte est une plante potagère bisannuelle. Son origine incertaine aurait pris naissance en Europe ou en Asie occidentale.  C’est au cours  du XIXème siècle qu’un important travail fut entrepris sur cette Ombellifère, afin de donner une carotte exempte de sa partie centrale fibreuse.

 Elle est cultivée pour sa partie charnue de couleur rouge, jaune, blanche ou violacée et pour sa richesse en carotène (provitamine A). Ces feuilles sont un gage de fraîcheur pour les primeurs, mais sont aussi utilisées dans des préparations de soupe et de velouté. 

 

Son histoire

La carotte serait originaire d'Asie Mineure, où elle poussait déjà à l'état sauvage il y a plus de 2 000 ans. Les Grecs et les Romains reconnaissaient à la carotte une valeur thérapeutique (notamment pour l'acuité visuelle) et il faut attendre le Moyen Age pour que la carotte occupe la place qui lui revient sur nos tables. Sa couleur orangée ne date que du milieu du 19ème siècle

 

Les bienfaits de la carotte

Avec 25 g on couvre plus de la moitié du besoin quotidien de vitamine A (204% pour 100g). De plus, elle joue un rôle antioxydant et favorise une bonne vision. La carotte, riche en fibres particulièrement bien acceptées, est bonne pour réguler le transit intestinal et lutter contre la constipation. Paradoxalement, la soupe ou purée de carottes est aussi efficace contre la diarrhée, car ses fibres possèdent un fort pouvoir de rétention d'eau. Comme tous les fruits et légumes riches en fibres et en vitamines, la carotte joue un rôle bénéfique dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et l'apparition de certains cancers.

Autre atout, son apport énergétique modéré : 33 kcal/100 g, la rend très attrayante pour ceux qui surveillent leur ligne. De plus, son apport minéral est globalement important : potassium, calcium, magnésium, fer, etc....

 

Astuces

La carotte contient également de la vitamine C. Mais pour limiter sa perte, préférer les manger crues ou cuites rapidement à l'autocuiseur. 

 

Comment cuisiner la carotte?

De préférence, gratter les carottes, plutôt que de les éplucher (car leurs vitamines se trouvent sous la peau). De plus, ne les tremper pas dans l’eau mais préférer un douchage rapide afin de préserver leurs vitamines.

Une fois ainsi parées, les carottes se dégustent aussi bien :

  • Cuites :
    dans ce cas elles se détaillent de multiples façons selon leur mode de préparation : rondelles, julienne (bâtonnets), en brunoise (dés). Les carottes sont délicieuses à la crème, aux fines herbes, glacées, Vichy (en rondelles, cuites à l'eau avec du sucre) et en jardinière.
    Elles s'accommodent aussi en potages, purées, tartes, gâteaux, potées... Elles servent de garniture à des plats mijotés. 
    Enfin, les fanes des carottes sont parfaites pour aromatiser les soupes
     
  • Crues :
    dans ce cas, mettez du jus de citron pour éviter qu'elles ne noircissent et assaisonnez-les au dernier moment. En bâtonnets à l'apéritif avec du fromage blanc parfumé à l'ail et aux fines herbes ou au roquefort...
    Râpées en salade avec le zeste et le jus d’orange, le mariage est excellent !
    Glacées, en sorbet ou granité, mais également sous forme de jus, confiture (au Portugal où elles sont alors considérées, exceptionnellement comme des fruits), graines, huiles essentielles (provenant des graines), etc.

Idées de recettes à base de carotte

Carrot cake aux amandes et aux noisettes

Recette inspirée du blog Du chant plein les casseroles
Pour 8 personnes

  • 4 œufs
  • 140 g de sucre blond ou roux
  • 275 g de carottes (poids net)
  • 150 g de poudre d’amande
  • 50 g de poudre de noisette
  • 30 g d’écorces d’orange, de citron et de gingembre confits
  • 80 g de farine de blé T80
  • 2 c. à café de poudre à lever
  • 1 c. à café rase de cannelle en poudre
  • ½ c. à café rase de gingembre en poudre

 

Séparer les blancs des jaunes d’œuf. Battre les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange double de volume. Incorporer les poudres, les carottes râpées (crues), les écorces finement hachées, la farine, la poudre à lever et les épices. Monter les blancs en neige souple et incorporer délicatement au mélange. Verser dans un moule à cake ou à manquer (diamètre : 20 cm). Cuire à 180 °C pendant 45 à 50 mn. Laisser refroidir avant de démouler.

 

Pâté de carottes à l’orientale

Pour 4 ou 5 personnes
  • 500g de carottes
  • 1 oignon
  • 1 grosse poignée de graines de sésame
  • Sel, curry
  • 40g de raisins secs
  • 100g de féta coupée en dés
  • 280g de farine T80
  • Sel, Curry
  • 4 cuillerées à soupe d’huile
  • un petit verre d’eau

Éplucher et râper les carottes. Emincer l’oignon. Faire dorer une minute dans un fait-tout, puis rajouter un verre d’eau et laisser mijoter 20 minutes environ. Ajouter le sel, le curry, les raisins secs, les graines de sésame et la féta. Préparer la pâte en mélangeant la farine, sel, curry, huile et eau. Etaler en rectangle et déposer sur une plaque. Déposer les carottes d’un côté du rectangle et replier le reste de pâte pour former un carré. Il faut que la pâte renferme totalement la garniture, sous peine de débordements ! Placer au four à 180° pendant 45 minutes environ, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée. Servir chaud.

 

Carottes à l’huile d’argan, poudre de pistaches

  • 4 carottes
  • 2 c. à s. de pistaches décortiquées
  • 1 petite cébette
  • 4 à 6 c. à s. d’huile d’argan nature

Dans un bol, je verse l’huile d’argan, j’ajoute la cébette finement émincée et une pincée de sel. Je me sers d’un petit mixeur à persil pour hacher les pistaches décortiquées de façon à obtenir une poudre fine que je mélange à la sauce. Une fois les carottes râpées et réparties dans des cuillères apéritives, je nappe avec la sauce.

Source : www.cleacuisine.fr
www.biogourmand.info
www.lepanierdelegumes.com