Maraîchage en Bio-Dynamie à Colmar en Alsace

Le pourpier

Le pourpier d’hiver (la Claytone de Cuba) est un légume appartenant à la famille des portulacacées. Il  apporte un peu de fraîcheur durant l’hiver. Comme la mâche, de  faibles températures lui suffisent pour croître. Il se consomme crue comme une salade ou cuite comme des épinards.

 

L’histoire

Il est originaire d'Amérique et a été introduit en France au 19ème  siècle. Comme son nom l’indique, ce légume vient de Cuba, mais aussi du Mexique. C’est une plante annuelle mesurant 15 à 20 cm, dont les feuilles charnues, comme ses tiges tendres, se dégustent. Elle ressemble à une autre espèce, cette fois européenne, le pourpier. Après avoir été longtemps cultivé, il est tombé en désuétude. Les maraîchers bios l’ont introduit dans leurs rotations.

 

Les bienfaits

Le pourpier peut être émollient (détendre) et laxatif lorsqu’il est utilisé en très grande quantité. Il est également dépuratif et diurétique. Le pourpier est riche en mucilage, en provitamine A en vitamine B, C, en fer et en magnésium doté de propriétés antioxydantes, le pourpier, à la base du fameux “régime crétois”, contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires. Ajoutées aux salades, les feuilles sont un complément alimentaire naturel et économique. Appliqué directement sur la peau, son suc est hydratant, adoucissant, cicatrisant, anti-inflammatoire, assainissant, antibactérien. Il calme les irritations cutanées et favorise la cicatrisation des petites blessures. Mâcher quelques feuilles calmerait l’inflammation des gencives et même les maux de gorge. En tisane, les jeunes feuilles séchées sont diurétiques, dépuratives et calment les irritations digestives (une demi-cuillère à soupe par tasse). En cas d’acné, on peut les associer au pissenlit (racine) ou à la pensée sauvage (fleurs) pour une cure dépurative.

 

Idées recettes à base de pourpier

Crues, tiges et feuilles épaisses se préparent comme toutes les salades en vinaigrette ou avec un filet de citron. Cuites, elles doivent être accommodées comme celle des épinards.

Le pourpier se prête à de nombreux mélanges en salade :

  • effet couleur : l’associer avec du chou rouge  
  • avec de la mâche 
  • avec du fromage de chèvre, des  noix 
  • avec des lardons  
  • vinaigrette à base d’huile de noix, de colza ou encore d’olive et du vinaigre balsamique 

Le pourpier peut aussi se cuire mais comme les épinards, son volume réduit énormément.

 

Salade fruité de pourpier et de cresson

  • 2 c. à soupe de graines de fenouil (facultatif)
  • 200 g de pourpier
  • 1 oignon
  • 100g de cresson
  • 40g de pignons
  • 1 orange, 1 citron
  • 2 brins d’estragon
  • 1 fenouil (facultatif)
  • Pour la vinaigrette :
  • 3 c. à soupe de graines de courge
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à soupe de vinaigre de vin
  • sel, poivre du moulin

Faire dorer les pignons à sec dans une poêle. Peler à vif l’orange, le citron et les couper en quartiers. En recueillir le jus qui s’écoule et le réserver. Effeuiller l’estragon.  Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette dans un saladier et y ajouter le jus des agrumes. Arroser les quartiers de fruits d’un peu de vinaigrette. Emincer le fenouil et l’oignon en lamelles, les mélanger soigneusement à la vinaigrette avec le reste des ingrédients, saler et poivrer.  Dresser la salade sur des assiettes. Repartir les quartiers d’agrumes dessus, parsemer de pignons et servir aussitôt.  On peut réaliser cette recette sans mettre de cresson.

 

Salade de pourpier, pommes et œufs

  • 1 botte de Pourpier d'hiver
  • 3 pommes
  • 3 œufs
  • huile d'olive, vinaigre, ciboulette
  • sel et poivre

 

Faites cuire les œufs 10 minutes. Laissez-les refroidir, écaillez-les et coupez-les en tranches.  Lavez et coupez les pommes en petits cubes.  Préparez une vinaigrette en mélangeant l'huile, le vinaigre, le sel et le Poivre. Mélangez le pourpier soigneusement lavé aux pommes, aux œufs et à la vinaigrette.  Servez cette salade comme repas léger ou ajoutez-y quelques lardons pour tenir le froid de l'hiver.

 

Source : http://www.terrevivante.org/144-le-pourpier.htm